Construire Isoler Décorer S'informer

Lexique

Agrégat : Matériau d’origine minérale qui donne sa consistance au mortierou béton (sable, poudre de marbre, gravier, chènevotte).

Badigeon : Peinture à base de chaux - ou lait de chaux - le plus souvent utilisée pour recouvrir un enduit, le protéger et possiblement le colorer.

Capacité thermique : aptitude d’un matériau à stocker de la chaleur par rapport à son volume, sa densité. Elle est utile en hiver comme en été. Plus le chiffre est grand, plus grande est la capacité de stockage.

Conductivité thermique (lambda) : propriété qu’un matériau possède de transmettre la chaleur par conduction. Plus le chiffre est bas, plus le pouvoir isolant du matériau est élevé.

Corps d’enduit : Deuxième couche d’un enduit qui assure surtout la planéité.

Déphasage : intervalle de temps entre l’apparition de la température extérieure la plus haute et la température intérieure la plus haute au cours de la journée. Un déphasage idéal de 10 à 12 heures permet à la température du jour d’atteindre le côté intérieur la nuit venue. On l’obtient avec un matériau de densité élevée, de grande capacité thermique Capacité thermique aptitude d’un matériau à stocker de la chaleur par rapport à son volume, sa densité. Elle est utile en hiver comme en été. Plus le chiffre est grand, plus grande est la capacité de stockage. et de faible conductivité thermique Conductivité thermique propriété qu’un matériau possède de transmettre la chaleur par conduction. Plus le chiffre est bas, plus le pouvoir isolant du matériau est élevé. .

Duramen : Le cœur du bois, en opposition à l’aubier (partie tendre et blanchâtre).

Effusivité : chaleur subjective ou rayonnement. L’effusivité des matériaux est à considérer lors du choix des revêtements car elle participe activement au confort thermique (sensation de paroi froide / chaude).

Enduit de finition : Troisième et dernière couche d’un enduit, composée de chaux aérienne, qui assure la protection.

Énergie grise : Quantité d’énergie nécessaire à toutes les étapes de la production d’un matériau, incluant le transport.

Frein-vapeur : Couche placée côté chaud de l’élément de construction pour régulariser la diffusion de vapeur. Pour éviter toute condensation dans le mur ou en toiture, il suffit que la paroi extérieure soit plus perméable à la vapeur d’eau que la paroi intérieure. Quand cette règle ne peut être satisfaite par les composants de la structure eux-mêmes, il est conseillé d’utiliser un film frein-vapeur.

Gobetis : Première couche très liquide d’un enduit qui favorise l’accroche.

Grume : Pièce de bois non équarrie, couverte de son écorce.

Lame d’air : Espace aménagé entre deux couches de la construction et dans lequel circule de l’air.

Pare-pluie : Couche placée sous la couverture ou derrière une façade ventilée, destinée à la protection de la construction contre l’eau de ruissellement et l’air.

Perméabilité à la vapeur d’eau : une bonne perméabilité des matériaux à la vapeur d’eau contribue au confort thermique en permettant au bâtiment de “respirer”, essentiel en isolation écologique. Plus le chiffre est bas, plus la perméabilité est forte.

Ponts thermiques : zones de passage des calories, principalement à la jonction des parois, qui réduisent considérablement l’isolation.

Résistance thermique ( R ) : résistance déterminée par l’épaisseur d’un matériau et sa conductivité thermique Conductivité thermique propriété qu’un matériau possède de transmettre la chaleur par conduction. Plus le chiffre est bas, plus le pouvoir isolant du matériau est élevé. . Plus le chiffre est élevé, meilleure est la résistance. On la calcule comme suit : R = épaisseur / lambda.

Voligeage : Support plan, en lames de bois, posé jointif ou à joint ouvert.

Sources : L’isolation écologique - La chaux naturelle : décorer, restaurer et construire - Le petit Robert