Construire Isoler Décorer S'informer

3 : Ossature et charpente

Ossature bois et charpente en chêne, douglas et peuplier

CHANTIER : A Lespic 2
La première ossature (partie magasin), octobre 2011

Matériaux utilisés

  • Chêne (forêt locale, 32170 Sainte-Dode)
  • Douglas (Limousin)
  • Chevilles en acacia
  • Plaques de liège issu du recyclage de bouchons

Description

  • Le premier poteau est placé plus ou moins d’aplomb
  • Une bande de liège de 5 mm est placée en continu entre la fondation et les pièces de bois (elle permet à la fois de compenser les inégalités de la surface et de diminuer les possibilités de condensation)
  • En suivant, selon le plan du charpentier, les jambes de force, poteaux, liens, linteaux, poutres et solives sont assemblés
  • Tenons mortaises, traits de Jupiter et queues d’aronde - assemblages traditionnels du charpentier - assurent la solidité et la pérennité de l’ensemble
  • Le tout est resserré, temporairement, au fur et à mesure avec des sangles
  • Les chevilles d’acacia sont insérées après un équerrage et une vérification des niveaux
  • Le "chevillage" s’effectue par pan de mur, en enfonçant toutes les chevilles à l’aide d’un maillet bois, un petit peu à la fois jusqu’à l’ensemble soit bien enfoncé
  • L’ossature ainsi montée est laissée aux intempéries afin que le bois ressuie et "travaille" bien, avant de commencer les remplissages


Le premier poteau du magasin Et le premier angle La façade prend forme En attente de la lisse haute et des chevilles Tenon Pièces de chêne en attente Trait de jupiter Queue d'aronde Elles pèsent ces pièces de chêne ! Pose d'une poutre en douglas Lisses hautes, poutre et première solive La deuxième poutre La silhouette du magasin se dessine

La deuxième ossature (partie atelier et garage), septembre 2012

Matériaux utilisés

  • Chêne (forêt locale, 32170 Sainte-Dode)
  • Chevilles en acacia
  • Plaques de liège issu du recyclage de bouchons

Description

  • Le procédé est le même que pour la première ossature
  • Lors de cette étape, le travail de conception et de pose est particulièrement soigné : le solivage et certains colombages resteront apparents, une poutre cintrée est placée au dessus du garage et l’encorbellement de l’étage est mis en place.

L’étage et la charpente, mars 2013

Matériaux utilisés

  • Chêne (forêt locale, 32170 Sainte-Dode)
  • Douglas (65670 Monléon-Magnoac)
  • Peuplier
  • Pin de Landes
  • Chevilles en acacia
  • Pavatherm Plus 100 mm
  • Tuiles plates de récupération
  • Zinc

Description

  • à venir


Pièces de douglas taillées et leurs assemblages Plans pour taille et montage Taille d'une panne en peuplier La grue L'étage avec l'âme centrale en pin des Landes Poteaux sur lisse basse L'âme centrale Ferme à entrait retroussé en chêne, taille traditionnelle Ferme en colombages et mur du bureau Avant l'assemblage Deuxième ferme à entrait retroussé Poutre et solivage de l'étage en chêne patiné par le soleil et la pluie Solives de l'appentis Pignon nord Chevrons de l'appentis L'étage Panoramique vers l'ouest Chanlattes et voliges peuplier Contre-chevrons peuplier chevillés au faîtage Isolation sarking et chevrons à cacher sous volige en attente d'isolation Nettoyage et tri des tuiles de récupération Encorbellement et poutre cintrée Pignon nord isolé en attente de bardage Nettoyage de la couverture Un magnifique champignon né sur une panne peuplier, qui disparaîtra au séchage