Construire Isoler Décorer S'informer

Isoler : Pas si simple que ça !

Choisir comment isoler un bâtiment et avec quels matériaux exige un peu de réflexion. Il n’existe pas de solution miracle…

Selon la paroi du bâtiment à isoler – sol, mur, toiture – et la logique propre au bâtiment – matériaux utilisés, parements, finition, restauration ou neuf – les solutions d’isolation varieront considérablement. Isole-t-on la toiture par-dessous, par-dessus ou en combles perdus ? Les murs, par l’intérieur ou par l’extérieur ? Quel est l’espace disponible pour la pose de l’isolant ? Chaque projet est unique et doit être étudié avec soin avec, évidemment, de bons matériaux sains et pérennes, pour une isolation naturelle écologique.



Plus l’épaisseur de l’isolant est grande, meilleure est la protection, mais, vu les coûts associés à l’isolation et les limitations d’espace éventuelles, il est bien de rappeler que ce sont les premiers centimètres d’isolation qui sont les plus utiles.

Contrairement à ce que l’on entend fréquemment, la qualité d’une isolation ne se résume pas à la résistance thermique Résistance thermique résistance déterminée par l’épaisseur d’un matériau et sa conductivité thermique. Plus le chiffre est élevé, meilleure est la résistance. On la calcule comme suit : R = épaisseur / lambda. . D’autres paramètres doivent être pris en compte tels que la mise en œuvre, les ponts thermiques Ponts thermiques zones de passage des calories, principalement à la jonction des parois, qui réduisent considérablement l’isolation. ainsi que les caractéristiques propres aux matériaux choisis : capacité thermique Capacité thermique aptitude d’un matériau à stocker de la chaleur par rapport à son volume, sa densité. Elle est utile en hiver comme en été. Plus le chiffre est grand, plus grande est la capacité de stockage. , densité, perméabilité à la vapeur d’eau Perméabilité à la vapeur d’eau une bonne perméabilité des matériaux à la vapeur d’eau contribue au confort thermique en permettant au bâtiment de “respirer”, essentiel en isolation écologique. Plus le chiffre est bas, plus la perméabilité est forte. , pérennité, impact sur la santé des occupants, etc.





Afin de bien illustrer le fait que la résistance thermique Résistance thermique résistance déterminée par l’épaisseur d’un matériau et sa conductivité thermique. Plus le chiffre est élevé, meilleure est la résistance. On la calcule comme suit : R = épaisseur / lambda. n’explique pas tout, voici deux exemples éloquents :

  • À épaisseur égale de 17.3 cm pour un confort d’hiver, on aura besoin, pour un confort d’été, de 18.5 cm de fibre de bois (densité de 160 kg/m3) contre 81.5 cm de laine minérale (densité de 18 kg/m3).*








* S.Courgey et J-P.Oliva, La conception bioclimatique, terre vivante 2006, pp87 et 101.